5 habitudes à développer pour améliorer sa situation financière
Finance

5 habitudes à developper pour améliorer sa situation financière

Comment bien vivre tout en gagnant peu ? Une préoccupation qui habite plusieurs esprits. Vous rêvez peut-être de partir en voyage, d’organiser le mariage de vos rêves ou tout simplement de vous achetez cette charmante voiture. Mais lorsque vous regardez votre compte en banque, vous avez comme l’impression de quitter le ciel et d’atterrir violemment sur terre.

Sans entrer dans le débat « riches et pauvres », qui fera l’objet d’un autre article, il est possible de faire beaucoup avec le peu que l’on possède. Et cela grâce à nos habitudes. Comme le dit un célèbre philosophe :

« 95% de tout ce que vous faites est le résultat d’habitude » 

Doit-on lui donner raison ? A mon sens, je pense que oui. Si l’on part du principe que nous sommes ce que nous faisons, son analyse est juste à 2 300% !

Pour revenir à notre sujet principal, si votre situation financière est ce quelle est, c’est en partit à cause des bonne ou mauvaises habitudes que vous avez développées au cours de ces deux, trois, cinq voire dix dernières années.

 

En somme, votre mauvaise santé financière s’explique par vos mauvaises habitudes. Et si l’on suit mon raisonnement, adopter de bonnes habitudes améliorait aussitôt votre situation financière. Don’t you ?

Quelles sont les habitudes à développer pour de meilleure finance ?

 

S’intéresser à son porte monnaie afin d’être en capacité de détecter la moindre anomalie et la traiter efficacement.

C’est la première habitude à développer si vous souhaitez améliorer votre situation financière. S’intéresser c’est comprendre les différentes transactions, être capable de les expliquer et surtout de les valider.

Il n’est pas rare de voir des personnes qui ne comprennent pas pourquoi ils ont été débité de X€. Certains ne savent pas ce qui passe sur leur compte. Il constate simplement qu’il y a plus de débits que de crédits et s’arrête là. Ils ne demandent aucune explication.

Faire l’autruche n’est pas ce qui vous sauvera ou vous épargnera.Ce n’est pas en ignorant le problème que ce dernier se résorbera de lui-même. Il est de votre devoir d’être pleinement engager dans vos finances !

C’est pourquoi, la vigilance est d’or ! Être vigilant n’est pas synonyme d’avarice. C’est simplement être attentif à ce qui se fait et être en capacité de détecter la moindre anomalie et la traiter efficacement.

A lire : Les 4 outils à connaitre pour mieux suivre ses dépenses 

Garder ses factures afin d’obtenir une image fidèle de votre situation financière lorsque vous faîtes vos comptes.

L’un de mes combats quotidiens que je mène auprès de mon entourage ! « Gardez la facture ! » disent-ils avec un large sourire.

Avant d’avancer mes arguments, j’aimerais vous posez deux petites questions. D’après vous, a quoi sert la facture ? Et pourquoi, prennent-il la peine d’en édicter une, quelque soit le montant de vos achats ?

Tant que l’on ne comprend pas l’utiliser d’une chose, il est difficile d’agir dans son sens. Beaucoup voient les factures comme des bouts de papier qui viennent encombrer leur porte-feuille, ou du papier utilisé inutilement. Tandis que d’autres ont compris et l’utilise à bon escient.

Tout d’abord, il faut savoir que la la facture constitue une preuve de votre achat. Lorsque vous souhaitez retourner un article dans un magasin la première chose que l’on vous demande est la facture. Pourquoi ? Sur celle-ci figure l’ensemble des détails relatifs à votre achat : le lieu, la date, l’heure, le détail des achats, le prix unitaire, les quantité, le prix global., les conditions de retour et de remboursement, ect..

C’est pour cette raison, que les magasins de vêtement insistent sur le fait de conserver la facture. Car rien ne peut se faire sans ce petit bout de papier.

Ensuite, la facture est un excellent moyen pour améliorer le suivi de vos finances. Comme énoncé quelques lignes au dessus, la facture comporte le montant exacte de vos achats, au centimes près. Détenir cette information vous permet d’obtenir une image fidèle de votre situation financière lorsque vous faîtes vos comptes.

Les valeurs approchées sont, donc, à bannir. A force d’arrondir les montants de vos débits et de crédits, vous cumulez les écarts. Et nous savons à quel point les écarts peuvent être pénibles (en comptabilité c’est ce que l’on déteste le PLUS !). Etre débité de 29,04€ ce n’est pas être débité de 29,00€. Et percevoir 1 258,67€ ce n’est pas percevoir 1 260€.

Alors, arrêter d’être généreux avec l’hôte de caisse. Prenez la facture et jeter la à la maison un fois que vous avez fait vos compte.

A lire : Comment changer de mauvaises habitudes 

 

Attendre avant de dépenser pour réduire au maximum les effets de vos pulsions et émotions soudaines

Quand vous percevez une somme d’argent une multitude de projets, d’envies et de problèmes à régler vous viennent à l’esprit. Mais, dites-moi un peu : Pourquoi êtes-vous presser de dépenser votre argent ? Est-ce une compétition ? un défi personnel ?

Tout est fait avec précipitation. Vous avez l’esprit occuper parce que vous réfléchissez beaucoup trop : « Et si dans deux jours, je ne la trouve pas ? Comment je vais faire ? » « Il me l’a faut aujourd’hui, tout de suite, maintenant ! »

Or, adopter ce genre d’attitude est la meilleure façon de passer à côté de véritable pépite mais aussi une occasion pour se retrouver à sec à la fin du mois.

Un conseil gratuit : ne prenez aucune décision lorsque vous êtes trop content ou trop triste. Quand vous avez peur ou quand vous êtes stressé. Dans ce genre de situation, vous ne disposez pas de toutes vos facultés mentales pour prendre une bonne décision. Vous ne pesez pas le pour et le contre, vous ne voyez pas les conséquences sur le long terme, ect..

Laissez le temps faire les choses. La fait d’attendre avant de dépenser vous permet de réduire au maximum les effets de vos pulsions et émotions soudaines. Et de retrouver la raison afin de ne pas regretter votre achat plus tard.

Vous éprouvez un vif intérêt sur un joli vêtement et avez envie de l’acheter sur le champ ? Sortez du magasin et faites autre chose. Oui. Si après plusieurs jours, l’envie est toujours présente, achetez-le. Mais si entre temps vous êtes revenu à vous même, tant mieux. Vous avez éviter un énième achat peu utile et sauvez vos finances.

 

Achetez lors des promotions, mais achetez intelligemment !

Les mots tels que : solde, promotions, 2 pour le prix 1, X articles achetés X articles gratuits, et plein d’autres formules, vous coupent de toute rationalité.

Tout est fait pour vous inciter à acheter. Et les commerciaux ont bien compris que les prix faibles attiraient plus qu’autres choses. Résultat, vous encombrez votre maison et dégradez votre compte en banque car « vous profitez de l’occasion » ou vous anticipez des événements ayant une faible probabilité de se produire. Ils gagnent et vous perdez.

Il est de votre responsabilité de vous poser de véritables questions. Non à propos du prix, mais à propos de l’utilité du produit acheté.

Promotion n’est pas synonyme de bonnes affaires. Ce n’est pas parce que l’étiquette est rouge qu’il faut automatiquement dégainer sa carte bancaire. Vous faites de bonnes affaires lorsque vous acquérez un produit, que vous avez résolu d’acheter, à un prix inférieur au prix initialement prévu. Ou encore, lorsque vous obtenez un bien de qualité supérieur à un prix raisonnable. La liste des bonnes affaires est loin d’être exhaustive.

Alors, achetez lors des promotions, mais achetez intelligemment !

 

Arrêter de justifier ses dépenses compulsives pour avoir bonne conscience.

– Ce que tu fais n’est pas raisonnable, dit la petite voix au fond de vous qui se trompe rarement.

– Oui mais regarde, cette fois-ci, c’est différent !

– Arrête un peu ! Tu sais que tu t’enfonces, mais tu creuses quand même ! s’énerve la petite voix

– Mais non, pas du tout.. Et puis tu n’as même pas bien regardé..

Cette lutte incessante entre vos sentiments et votre raison. Qui se reconnait ? Personnellement c’est ce qui se passait lorsque j’étais sur le point de m’acheter un nouveau sac à main.. alors que j’en ai une bonne vingtaine dans mon placard (très petite collection, je sais) Mais c’était avant haha.

Face à de telles réactions, rassurez-vous comme vous le pouvez, votre conscience et votre compte en banque ne vous tromperont pas. Vivre dans le déni et le compromis est une solution viable à court terme, mais à moyen et long terme cela vous causera énormément de difficulté.

Or, en vous disciplinant dans les petites choses, vous serez sur de ne pas craquer pour tout et n’importe quoi.

 

Pour résumer, si vous souhaitez bonifier votre situation financière il est important d’adopter des petits gestes qui marqueront une énorme différence. Dans cet article, j’en ai répertorié cinq :

  • S’intéresser à son porte monnaie afin d’être en capacité de détecter la moindre anomalie et la traiter efficacement.
  • Garder ses factures afin d’obtenir une image fidèle de votre situation financière lorsque vous faîtes vos comptes.
  • Attendre avant de dépenser pour réduire au maximum les effets de vos pulsions et émotions soudaines.
  • Achetez lors des promotions, mais achetez intelligemment !
  • Arrêter de justifier ses dépenses compulsives pour avoir bonne conscience.

La liste est loin d’être exhaustive..

Quelles sont les habitudes que vous avez adopter et qui ont amélioré votre situation financière ?

 

KENNEDY

16 Comments

  • sibylle

    C’est indéniable il faudrait que je me pose la question plus souvent: en ai-je (vraiment) besoin? Une question élémentaire mais qui nous recentre sur le sens! Il y a en effet la question de la motivation, pour ma part ce sont les voyages et escapades sous toutes les formes! C’est vraiment mon leitmotiv pour dépenser moins mais mieux! 😉

    • Kennedy

      Ce sont ces petites questions, que l’on néglige la plupart du temps, qui nous aide à réaliser. A prendre conscience de nos actes.
      Un bon leitmotiv ! Mieux dépenser pour mieux voyager 🙂

      • Le monde de Nyna

        Hello,
        Merci pour ton article. Je regarde tous les matins mes comptes pour voir où j’en suis. Je tiens aussi un tableau Excel avec mes frais fixes. Ce qui me permet de connaître mo’ budget « extra »
        J’epargne aussi tous les mois, j’ai su trouver les sommes possible sans me priver..
        Mais j’avoue que parfois c’est compliqué de ne pas craquer (je craque plutôt pour des livres)

  • LaParenthesedOr

    Voilà une question importante, et je suis assez fière, que j’utilise de plus en plus : en ai-je vraiment vraiment besoin? Non? Je n’achète pas.
    Pour les promotions je fais très attention, car parfois les promos ne sont même pas des promos, je veux dire par là que souvent en grande surface les promos sont fausses. Autant acheté l’article dans son rayon initiale.
    Et oui en effet il faut éviter les pulsions !
    Merci pour ton article

    • Kennedy

      Oui. J’ai discuté avec un étudiant en commerce et il m’a révélé exactement la même chose que toi concernant les promotions.
      Se poser cette question permet de sortir d’un grand nombre de piège !

    • Farah

      Sujet très intéressant ! Ça me surprend toujours les personnes qui naviguent complètement à vue sur leurs finances ! Personnellement je ne fais pas mes comptes, mais en vrai je n’en ai pas vraiment besoin car je sais d’avance combien je vais dépenser dans le mois, je connais toutes mes charges fixes que je provisionne quand ma paie tombe, et j’epargne ce que je souhaite/peux en même temps donc le reste c’est du bonus/plaisir et j’ai juste à checker ma situation pour savoir où j’en suis dans le mois 🙂 ce sera d’autant plus vrai que je passe entrepreneure !

      • Kennedy

        Moi je dirais, que tu fais tes comptes mais pas officiellement.. haha. Dans le sens où tu sais combien, ou et pourquoi tu dépenses.
        Fiugres-toi qu’il y en a qui n’en savent strictement RIEN !
        Pour le coup, le fait d’être entrepreneur te demanderas d’avoir une trace écrite en cas de contrôle ou de demande d’informations par l’Etat

  • Morgane

    Très chouette article pour les personnes qui ont un peu du mal à gérer leur portefeuille ! La majorité des conseils que tu donnes, j’essaye de les appliquer au quotidien. Même si la réalité est parfois dure, je préfère avoir de quoi payer mon loyer et ma nourriture que de dépenser la moitié de ma paie et de devoir puiser dans le compte épargne. Depuis que je travaille et que je suis indépendante financièrement, j’ai aussi appris à revoir mes priorités : tu préfères t’acheter ses vêtements ou garder cet argent pour un resto en amoureux ou une journée de vadrouille ? Le choix est vite fait de mon côté et au moins, je n’encombre pas mon appart ! 🙂

  • Josée Cousineau

    Tout comme Sibylle, je me pose toujours la quesiton: Est-ce que j’en ai vraiment besoin? Fini l’accumulation d’objets non nécessaires et mes finances s’en portent magnifiquement! Merci pour ce bel article!

    • Kennedy

      Oui, c »est ce qu’il y a de plus compliqué à faire : trouver l’équilibre.
      N’hésite pas à ajuster au fur et à mesure. Ce ne sera pas parfait du premier coup, mais en modifiant les bonnes choses au bon moment, tu finiras par équilibré le tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.